Les biophotons                                               

« Nous ne vivons pas de la nourriture mais de l’énergie qui s’y trouve ».
Dr Carey Reams

Qu’est-ce que les biophotons ?

En deux mots, ceux sont des photons émis par le vivant.

Les « biophotons » ont été découvert par le Professeur Fritz Albert Popp dans les années 1970. Il leur a donné ce nom car il a mis en évidence que le bio : le « vivant », émet de la lumière : photons émis spontanément ; d’où le nom : Biophoton.


On peut les mesurer à la surface de notre peau. On en compte 200/cm2/s chez un nouveau-né, et aux alentours de 80 à 100/ cm2/s chez une personne âgée.
Les biophotons émit par les cellules humaines sont bleus verts, les levures des UV, les cellules végétales émettent des couleurs dans le rouge…

 

« Les biophotons sont émis spontanément par tous les systèmes vivants. Par exemple, les filaments d’ADN sont des sources cohérentes de biophotons. » - Par Gérard Dubost (Prof. Emerite, Institut d’électronique et des télécommunications de Rennes) et A. Bellossi (Prof. en biophysique docteur en médecine).

 

D’où la définition de la biophotonique qui étudie à l’aide des biophotons la biologie de F.A. POPP:

« L’exploitation et l’utilisation, après une éventuelle excitation, des signaux électromagnétiques en provenance d’être vivants pour comprendre les propriétés biologiques, biophysiques, et biochimiques de ceux-ci ».

Peut-on les voir?

On les trouve dans tout ce que le vivant est. De la graine qui pousse au compost qui recycle la vie, en passant par les animaux et l’humain bien sûr.
Ils sont partout là où la vie s’exprime.
On peut les appréhender via des photos qui met en avant l’effet Kirlian (voir photo).
Le corps, comme toute chose vivante émet de la lumière. Certaines personnes peuvent le voir et cela s’appelle l’aura. Cette lumière émise par le corps est faite de biophotons.
Cette lumière exprime la vitalité de votre corps !

Plus on est lumineux, plus on est en énergie…


A chaque zone de cette aura correspond des organes qui suivant la luminosité de la zone détermine la qualité vitale de l’organe concerné.
Il existe des appareils comme le « Physioscan », le GDV, …, qui font ses analyses à la place de l’œil humain et suivant les problèmes recueillis par l’appareil traiteront l’organe concernée en lui redonnant l’information de retrouver sa vitalité.

4p3.1-biophotons-regeneroactive-hexahedr

Ont-il une fonction?

Oui, la communication cellulaire, aspect principale de la vitalité de votre corps !

 

Les cellules « vivantes » qu’elles soient animales, végétales, ou humaines reçoivent et émettent de la lumière…

« Nos cellules communiquent entre elles par l’échange de " biophotons ", lumière ultra-ténue porteuse d’informations, porteuse de vie. »
Fritz Albert Popp (Biophysicien, travaux sur le rayonnement cellulaire).

« Dans les systèmes ouverts, chaque apport d'énergie véhicule des informations et produit des corrélations dans le temps, l’espace, les rythmes et structures : ces changements sont dépendants des micro-impulsions précises affectant les noyaux cellulaires, et modulant leur activité, même en l'absence totale ou partielle des substances chimiques ou biologiques nécessaires aux transmissions » (cf. Fritz Albert Popp, La Biologie de la lumière).

Dans une cellule, à chaque seconde, il se passe plus de 100 000 réactions physicos chimiques permettant à la cellule de faire ce qu’elle a à faire. D’après Fritz Albert Popp, il est difficile de penser que c’est le cerveau qui communique à la cellule ce qu’il doit se passer, vu la vitesse à laquelle ces réactions ont lieu. Ce sont les biophotons qui en sont les principaux acteurs.

Sylvie Simon, en faisant référence à l’efficacité de l’homéopathie et son action disait : « Ce ne serait pas la molécule chimique qui produirait un effet, mais le signal lumineux qu'elle envoie aux cellules malades. Ce signal lumineux possèderait une fréquence qui lui permettrait d'agir sur l'ADN. »  En effet, les biophotons ont bien se rôle… et ils semblent expliquer le fonctionnement de l’homéopathie.

« Le champ lumineux est le véritable organisme du champ moléculaire. Les molécules sont idiotes, elles font ce que leur dicte ce champ lumineux. La lumière revêt une importance fondamentale pour l’être humain. Elle lui transmet la chaleur, énergie et nourriture. Nous l’utilisons pour transmettre des données, c’est pour nous un outil universel »[1].

 

[1] Rush University Of Chicago indicates biophotons as signals of intercellular communication. Bioelectronchemistry 72 (2007).
Stuggart University confirms validity of food quality Analysis by means of Biophotons. (2008)

[1] Rush University Of Chicago indicates biophotons as signals of intercellular communication. Bioelectronchemistry 72 (2007).
Stuggart University confirms validity of food quality Analysis by means of Biophotons. (2008)

En résumé

Les cellules communiquent entre elles
Des expériences passionnantes ont été menées (Popp en 1973, Kaznachejev 1981) sur les communications cellulaires et le rayonnement cellulaire ultra-ténu :

- Tous les organismes vivants émettent une bioluminescence (sauf les algues simples et les unicellulaires) ultrafaible, d'un facteur 10(18) fois plus faible que l'intensité de la lumière du jour.

- Les intensités et spectres de ce rayonnement varient selon les espèces.

- Il y a une augmentation très nette du rayonnement lorsque le système commence à mourir, indépendamment de la manière dont il meurt (toxémie, chauffage, congélation).

- Il disparait à la mort.

- Les photons sont capables de provoquer et d'activer la division cellulaire, directement (ultraviolets).

- Les cellules communiquent entre elles grâce à des flux de photons spécifiques, et ce, en dehors de toute transmission chimique, de tout contact physique direct.

 

Par exemple : Analyser la qualité d’un aliment.

Ils permettent de qualifier la qualité ou pas d’un aliment en observant si l’aliment émet des biophotons ou pas… « La lumière émise est un signe de l’ordre interne et de la vitalité de l’aliment » - FA POpp.

 

Le Prix Nobel Erwin Schrodinger a exprimé que « la qualité d’un aliment était d’autant meilleur que cet aliment était capable de transmettre de l’ordre aux consommateurs. »

 

En conclusion et en reprenant Dr Guy Londechamp « L'homme vibratoire » Editions Amrita.

« L'autre aspect très important de ces communications cellulaires ultra-ténues est représenté par les échanges inconscients entre tous les êtres vivants. Nos cellules communiquent entre elles à l'intérieur de notre espace corporel, mais aussi à l'extérieur, avec l'ADN du monde végétal, animal et humain. Les transmissions se faisant par des faisceaux de photons cohérents, il n'y a pas de perte d'énergie à distance, pas de dissipation du contenu informatif. »

Le Problème de la vie énergétique :

Deux énergies nous animent, celle qui vient du cosmos et que l’on appellera l’énergie cosmique et celle qui vient du vivant apportée par l’air, l’alimentation, et surtout l’eau.

Pour les énergies cosmiques, c’est simple !
Des expériences sur des prisonniers de guerre pendant la seconde guerre mondiale ont montré que l’enfermement de personnes dans des cages avec des murs de plombs épais les faisait mourir ! Ou bien, le fait d’avoir des militaires enfouis sous des mètres de béton (base de sous-marin allemand), les rendait malades au bout de quelques semaines.

« Un être humain est considéré́ comme un « système ouvert », selon la terminologie employée par llya Prigogine (Prix Nobel de chimie en 1997). Il échange continuellement des informations avec le monde dans lequel il vit, et dont il se nourrit : il absorbe l'ordre du monde extérieur et le stocke dans ses noyaux cellulaires. »- Sylvie Simon.

Si ce que l’énergie du vivant que l’on apporte à notre corps est de faible énergie, alors ce dernier aura du mal à se régénérer comme à se protéger des éléments de l’environnement qui l’attaque comme les diverses ondes que l’on connait : wifi,4G, 5G, la téléphonie portable, micro-ondes, stress négatifs, …
Ces éléments affaiblissent votre corps si celui-ci n’a pas les moyens de s’en protéger car il a l’énergie vitale suffisante pour y résister… et faire que tout communique en lui correctement !

Votre corps perd cette lumière dans cette situation… Il faut savoir que dans le cas des cancers, les cellules cancéreuses retiennent moins bien la lumière générant des dégradations dans les échanges des informations cohérentes. Pour S.S. Sung (maitre de recherche au CNRS de Villejuif), le déclenchement du cancer peut être aussi un processus de déclenchement photonique.

 

Cette fonction de communication est primordiale au bon fonctionnement de votre corps !
La communication est malheureusement abimée par le bruit environnant qui est issu de toutes les ondes que l’on peut connaitre et qui perturbe ou détruit les biophotons.
Cette communication est responsable du bon fonctionnement du corps !
 

Si notre corps émet de la lumière, pourquoi dois-je allumer la lumière pour y voir ?
C’est une bonne question… Les biophotons émettent une lumière ultra ténue et cohérente à l’image du rayon laser qui est difficilement observable dans l’environnement lumineux qu’est le nôtre.

Cette lumière froide n’est pas de l’ordre du visible comme l’infra-rouge de la télécommande qui vous permet de changer d’une chaine à une autre. L’info passe de votre boitier à la tv sans que vous voyiez ce faisceau Infra Rouge.


Les plantes possèdent des systèmes de conduction de la lumière. On sait que les arbres ou les plantes attaquées d’un côté d’une forêt voient leurs « frères » de l’autre côté de la forêt développer des défenses avant que l’attaque soit présente physiquement ?
Effectivement, le végétal possède un système de méridiens, qui achemine l’énergie, l’énergie lumineuse, à différents endroits et sous différentes formes.

 

Il est important d’apporter à votre corps des éléments capables d’augmenter l’énergie de votre corps afin d’augmenter son énergie. Cette énergie passe par le fait que la communication est représentative de notre bon état de santé. Ainsi, les cellules de votre corps fonctionnent de nouveau en harmonie.
L’eau est l’élément le plus important pour porter cette information à votre corps car nous ne sommes que de l’eau.

 

« L’eau vivante (dynamisée) éveille dans l’organisme un processus qui n’existait pas auparavant » - Marcel Violet… L’eau vivante n’est pas un médicament qui ne remplace pas le médecin n’ont plus !

Attention, ce n’est pas de la bioluminescence !

On pourrait y voir la lumière qu’émettent les vers luisants ou autre élément naturel qui émet de la lumière.
Eh bien non !

 

En général, l'émission de biophotons se distingue des phénomènes généraux de bioluminescence tels que ceux observés chez les lucioles. La différence réside dans le mécanisme luminescent avec une efficacité de production de photons entraînant une différence d'intensité supérieure à 10 puissance 3. La bioluminescence provient généralement de réactions enzymatiques telles que le système luciférine-luciférase, tandis que l'émission de biophotons est causée par divers mécanismes et espèces accompagnant le métabolisme oxydatif inhérent.

Avec la découverte de Mme et M. Excelex, on va plus loin!

Quelques années plus tard, les travaux de F. A. Popp ont été approfondis par un curieux hasard ! Lors de l’analyse de l’eau produit par l’Hexahedron de Mme et M Excellex, le somatoscope (microscope spécifique à fond noir) de M. Naessens (Cancérologue français émigré au Québec).
Ce « microscope à fonds noir » a révélé 3 types de biophotons et les informations que chacun d’entre eux porte d’après la qualité de l’eau qui les anime (voir photos) :

4p4.6-biophoton-degeneroactive-research-

Biophotons dégénéroatifs

Un rond avec un trou :

Apporte l’information de se décomposer, de se recycler.

Cela fait partie du vivant !

Une eau qui porte ces biophotons est une eau sans force vitale.

Elle a perdu sa forme hexagonale et donc sa son organisation structurelle cristalline.

4p4.4-biophoton-generoactive-research-ex

Biophotons généroactifs

Format hexagonal à structure simple :

Apporte l’information de l’élément (ADN, …) qui l’émet et de la vie. 

4p4.2-biophoton-regeneroactive-research-

Biophotons régénéroactifs

Format hexagonal à structure très complexe:

apporte l’information de développer la vie.

Elle génère un réseau cristalin très complexe.

C’est une eau à haut niveau bio-photonique.
« Ces cristaux représentent la force de vie de Mère Nature[1] ».


Une eau vivante qui a une structure hexagonale émet des biophotons à l’image de sa structure physique.

Elle émet des biophotons régénéroactifs très lumineux et en quantité importante selon la « source » qui les crée.

[1] Masaru Emoto.

Que peut-on dire scientifiquement ?

De cette découverte est née la propriété que l’ADN émet des photons ou de la lumière.
De plus, ces photons ont la capacité de transporter de l’information nécessaire à l’organisation des cellules des organismes vivants. Les faits et les applications dues aux biophotons sont nombreux comme, la communication intra et extra cellulaire, ou l’identification d’une infection virale avant son déclenchement, …

« La lumière organise la matière ».
 

Cette découverte remet aussi en cause les recherches sur les traitements thérapeutiques issues du génie génétique car le séquençage du génome issu de sa description ne permet pas de définir la fonction des gènes.  « Tout n’est pas dans le gène » ! L’apparition de l’épigénétique en est la révélation… Il semblerait ainsi que l’information soit la base de certaines transformations… On sait aujourd’hui que les biophotons sont des éléments qui apportent de l’info à nos cellules !

 

 

Faits établis et applications[1] :

 

  • Faits établis

    • Rapports entre les émissions biophotoniques et la croissance de la cellule, la différentiation cellulaire et les configurations d’ADN.

    • Communication intra et intercellulaire

    • Lien entre les émissions biophotoniques, la luminescence retardée et la qualité des aliments.

    • Influence de l’environnement (murs en bois, par ex.) sur la croissance des plantes.

    • Les biophotons contiennent l’information de la faculté germinative de céréales.

    • Les émissions de biophotons de plantes sont subordonnées aux rythmes biologiques, comme chez l’être humain.
       

  • Applications

    • Traçage par biophotonique

    • Identification d’une infection virale

    • Différentiation d’effets entre des produits cosmétiques et des préparations à base de plantes.

    • Différentiation qualitative et quantitative de cellules saines et de cellules tumorales.

    • Analyse de la qualité de produits alimentaires

    • Différentiation de qualité entre des œufs de poules élevées en batteries et des œufs de poules élevées en plein air, pour une composition semblable.

    • Reconnaissance de contamination bactériale.

    • Analyse sanguine.

    • Analyse du corps humain entier.

    • Possibilité de traitement de tissus cancéreux sans agent toxique.

    • Contrôle non-invasif de l’effet de procédés thérapeutiques sur l’homme.

    • Analyse non-invasive de l’effet des propriétés qualitatives des aliments.

    • Retransmission sur écran de la luminescence retardée et de l’émission de biophotons.

    • Analyse non-invasive de l’effet des ondes téléphoniques sur l’être humain.

 

Il existe des appareils capables de faire des diagnostics en s’appuyant sur les émissions des biophotons par les différents organes de notre corps. Une fois fait, ces appareils comme le Physioscan peuvent rééquilibrer les états en voie de maladie ou malade.

 

[1] La biophotonique, science de l’information lumineuse ; Nexus n°47 - Novembre Décembre 2006.

ET dans l’eau alors !?

Dans l’eau comme dans le vivant, on retrouve les 3 types de biophotons que Mme et Mr Excelex ont pu rencontrer dans leurs différentes études avec Gaston Naessens.
Les biophotons dégénéroactifs, généroactifs et régénéroactif.

Les biophotons dégénéroactifs :
Tout élément vivant, émet des biophotons… Même si l’on parle de choses qui se décomposent ou pourrissent, elles ont des biophotons dégénéros actifs en elle qui apporte l’information de se décomposer…
Le recyclage fait partie du vivant !
On les trouve dans les « eaux mortes » comme les eaux distillés ou celles du robinet, voire des eaux qui sont restées en bouteille trop longtemps et notamment celle en plastique !

Ces eaux sont sans force de vie. 

Mère nature, comme aime à l’appeler Masaru Emoto (Photographie des cristaux d’eau), est de plus en plus polluée (pesticides, engrais, fongicides, …). Cela dénature la qualité de notre eau et agit sur la santé du vivant (plantes, animaux, êtres humains, …).
L’eau traitée après (station d’épuration) et avant utilisation (station de pompage), transportée dans des réseaux de tuyaux de plus en plus longs et tortueux détruisent la qualité hexagonale de l’eau par le fait que sa circulation n’est pas naturelle. Pour Victor Schauberger, l’eau doit circuler suivant un mouvement hélicoïdal comme dans nos vaisseaux. 
On retrouve aussi ces eaux mortes lorsqu’elles sont issues de systèmes de production d’eau artificiels comme les distillateurs, ou les osmoseurs… 
L’aspect structurée de l’eau n’existe pas quand on parle d’une eau morte. Cette dernière n’a pas de structure reconnaissable. Elle n’est surtout pas hexagonale.
Cette eau émet des biophotons dégénéro-actifs. Cette info est nécessaire pour faire que les éléments se recyclent, se décomposent, sinon nous n’aurions pas de compost !

Les biophotons généroactifs…
Ils sont associés à une eau dont la structure est légèrement hexagonale. L’activité bio-photonique y est relativement élevée. C’est une eau qui aide à « maintenir » la vie.

Les bio photons régénéroactifs…

Ils sont présents dans des eaux avec une structure hexagonale très complexe. Il y a un haut niveau d’activité.
Cette eau a la capacité de régénérer la vie.
Cela en fait une eau vivante aussi … Elle apporte la vie et son développement !


Petit souci !
Les biophotons sont souvent détruits avant de faire leurs œuvres et ainsi bon nombre de transformations nécessaires au recyclage ne se produisent plus !
Comment se fait-il me direz-vous ?
C’est très simple, s’il n’y a plus de biophotons qui apportent l’information de décomposition dans le ou les éléments en décomposition alors ces végétaux ou animaux auront du mal à se décomposer.

Et cela se passe dans nos cimetières ...

Faites l’expérience vous même !

Acheter une « pomme chimique », c’est-à-dire traitée aux bons pesticides et fongicides (environ plus d’une trentaine pour les pommes !). Posez la dans un coin de votre cuisine ou sur votre balcon et observez ce qu’il se passe…
En général, elle ne pourrit pas !
Elle sèche, elle perd de l’eau mais ne se décompose pas…

Troublant, non ?

Pourquoi en arrive-t-on à ces stades ?
Comme les infos de se décomposer ne sont plus dans les éléments qui doivent se décomposer alors ils restent inertes… Ils perdent juste de l’eau !
Les biophotons dégénéro-actifs ont été « tués », « éliminés », ou détruits par les produits chimiques, comme les pesticides, les fongicides, ou encore les colorants et/ou conservateurs !

4p3.2-biophotons-regeneroactive-hexahedr

Rayonnement de biophotons régénéroactifs

Même le management devient biophotonique !

Le nouveau management a bien compris que l’information était la clef !
Wolfgang Berger initiateur du premier Master Of Business Management (MBA) a créé son institut Business Refraiming™ qui s’appuie sur les découvertes de F.A. Popp en matière de transport et d’exploitation de l’information.
Différentes thématiques importantes y sont développées comme :

  • La hiérarchie n’est plus une marque de puissance mais une structure d’appui.

  • Les contraintes doivent être source de perspectives et non plus de craintes !

  • Le management traditionnel combat les problèmes alors que le management proposé ne travaille pas sur la base d’actions, mais à partir du concept de résonance : l’intégrité, l’engagement, et la contrainte permettent à l’ensemble de l’entreprise de vibrer sur une même fréquence…

A cette nouvelle forme de management s’impose comme intelligence économique le principe que « toute information même la plus insignifiante, peut être décisive pour l’avenir de l’entreprise. »
Chaque employé, ouvrier, ou cadre est invité lors d’un « apéritif pré week-end » à raconter sa semaine de façon informel. De là les informations sont analysées après prises de note afin de déceler des informations pouvant être importante pour l’avenir de la société.

 

« La vie naît des énergies vibratoires.
La vie est entretenue par les énergies vibratoires.
La vie est supprimée par tout déséquilibre des énergies vibratoires. »
Georges Lakhovsky .